Partenaire

rechercher

Tout sur l'assurance invalidité dite AI

une fille en chaise roulante en compagnie d'un homme

Tu ne peux pas passer un jour sans exercer une activité ou travailler d'arrache pied et pourtant... Personne n'est à l'abri d'un accident ou d'une maladie pouvant te rendre invalide. Même si ce n'est pas le cas, l'assurance invalidité est obligatoire et il est important de savoir à qui elle s'adresse et quelles sont ses prestations.

L'objectif de l'AI est double. Premièrement, elle aide les personnes devenues invalides à se réintégrer dans le monde du travail grâce à des mesures de réadaptation. Deuxièmement, si une réinsertion est impossible, elle fournit des prestations sous forme de rentes ou d'allocations, permettant aux assurés de subvenir à leurs besoins.

Qui peut être indemnisé par l'AI ?

Les personnes assurées doivent également être domiciliées en Suisse et exercer une activité lucrative sur le territoire. La loi suisse définit l'invalidité comme une «diminution de la capacité de gain ou d'accomplir les tâches habituelles telles que les travaux ménagers, résultant d'une atteinte à la santé physique, psychique ou mentale». Une personne considérée invalide souffre d'une atteinte dans sa santé ce qui la rend incapable de gagner sa vie ou d'accomplir ses tâches habituelles de façon permanente ou pour une longue durée (au moins un an). Une infirmité congénitale (présente dès la naissance), un accident ou une maladie sont considérés comme étant les causes de cette invalidité.

Les différentes prestations

1. Les mesures de réadaptation

  • Les mesures médicales : l'AI prend en charge le traitement des maladies congénitales jusqu'à l'âge de 20 ans, par exemple les soins contre la cataracte.
  • Les mesures de réinsertion : elles consistent en une réadaptation socioprofessionnelle et à des mesures d'occupation afin de préparer l'assuré à un retour sur le marché du travail. Celles-ci sont, en général, destinées aux personnes souffrant d'un handicap psychique et ne sont dispensées qu'une année maximum.
  • Les mesures d'ordre professionnel : elles se déclinent de plusieurs façons. Premièrement, elles peuvent consister en des services d'orientation et de placement. Une formation professionnelle initiale (apprentissage, école supérieure, formation supérieure, etc.) peut aussi être dispensée. L'AI se charge les frais supplémentaires causés par l'invalidité. Enfin, une personne peut être reclassée si elle n'est plus capable d'exercer son métier suite à un accident. L'AI prend alors à sa charge la différence de salaire durant une éventuelle formation. Par exemple, un maçon contraint de se réorienter vers le dessin en bâtiment.

2. Les prestations en espèces

  • La rente : elle varie selon le taux d'invalidité de la personne concernée. Pour en bénéficier, il faut avoir subi une baisse de sa capacité de travail d'au moins 40% durant une année entière. Au terme de cette période, l'incapacité doit rester, au minimum, de 40%. Enfin, le paiement de cette rente débute six mois après s'être annoncé à l'AI et un mois après tes 18 ans.
  • Les allocations pour impotent : elles sont mises en places pour ceux qui ont besoin de se faire aider quotidiennement dans leur vie de tous les jours (se laver, s'habiller, manger, etc.) à cause de leurs problèmes de santé. L'impotence se définit selon 3 degrés : faible, moyen ou grave. Les mineurs qui devraient bénéficier d'au moins 4 heures de soins quotidiens peuvent également recevoir un supplément en espèces pour ces soins.

Combien est prélevé sur ton salaire ?

Le total du taux des cotisations s'élève à 10,3%. Seul 1,4% est prélevé pour l'AI et 0,5% pour les APG (allocations pour perte de gain). La plus grosse partie (8,4%) est destinée à l'AVS. L'employé et l'employeur prennent en charge, chacun de leur côté, la moitié de la cotisation. 5,15% seront prélevés sur ton salaire par l'employeur et 5,15% seront payés directement par l'entreprise dans laquelle tu travailles.

Tu sais maintenant tout, ou presque, sur l'assurance invalidité. En espérant que tu n'en aies jamais besoin, souviens-toi quand même qu'une personne avertie en vaut deux !

ALP

partager:
© 2012-2017, apprentis.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com