Partenaire

rechercher

Un apprenti cuisinier valaisan défie les Alémaniques

Son handicap, c'est son doute constant sur ses capacités. Pourtant, le futur cuisinier Léo Turin (20 ans), en troisième année d'apprentissage au restaurant du Théâtre à Monthey, fait partie des neuf finalistes du concours suisse Gusto 2017 destiné aux apprentis cuisiniers. Il a été sélectionné parmi quatre-vingt candidatures provenant de tout le pays. C'est la première fois qu'un Romand se hisse en finale. "C'est d'ores et déjà un exploit pour Léo. Maintenant, il faut qu'il parte pour gagner!", précise le cuisinier étoilé Didier de Courten qui le coache pour ce concours. La finale aura lieu le 30 mars à Baden; la proclamation des résultats se déroulera le lendemain.

Il s'exerce depuis octobre avec Didier de Courten


Depuis le mois d'octobre dernier, Didier de Courten apprend à Léo Turin les gestes techniques pour la confection des plats du concours. Tous les jeudis matins, l'apprenti se rend dans le restaurant du chef à Sierre et s'exerce. Encore et encore. "Plus je réalise les plats, plus je les ferai rapidement", remarque Léo Turin.


Encore du pain sur la planche


L'apprenti valaisan dispose encore d'un peu plus de cinq semaines pour se préparer à la finale. "Il faut encore qu'on bosse dur. Je vais lui organiser des concours à l'échelle les lundis avec un jury fictif, pour qu'il se mette en condition", précise Didier de Courten.

Si Léo Turin a pour lui la passion de la cuisine, il devra lutter contre son stress. "C'est là qu'il doit encore progresser, car, en cas de pépins, il est tout de suite perdu. Il faut qu'il apprenne à rester concentré", raconte son patron Mauro Capelli.

(source Le Nouvelliste)

partager:
© 2012-2017, apprentis.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com