Partenaire

rechercher

Prime pour 119 sociétés qui ont pris des apprentis

La conseillère administrative Sandrine Salerno a tiré ce mercredi un premier bilan positif du nouveau fonds d'apprentissage de la Ville de Genève. En quatre mois, il a soutenu 119 entreprises locales ayant recruté un nouvel apprenti.

Lancé en septembre dernier avec pour objectif de favoriser la création de nouvelles places d'apprentissages en Ville, ce fonds a «certainement encore une marge de progression», a souligné jeudi la magistrate en charge des Finances. Reste que la socialiste estime que ce soutien est bienvenu dans un canton historiquement peu tourné vers la formation en apprentissage.


289 demandes, 169 coups de pouce


Concrètement, de septembre à décembre 2016, le fonds a reçu 289 demandes d'allocation provenant de 181 structures. Au total, 169 requêtes issues de 119 entreprises ont obtenu une réponse positive. Les refus s'expliquent par différents facteurs comme des demandes hors délais ou des requêtes formulées par des entreprises non établies sur le territoire de la Ville.

Un tiers du soutien est allé au secteur très demandeur du commerce et de la réparation d'automobiles et de motocycles. En revanche, le secteur financier a très peu eu recours à ce fonds. «Il représente une part infime», a précisé Sandrine Salerno. Et d'ajouter que ce sont essentiellement des microentreprises qui ont été soutenues (68%).

Prime de 3000 à 5000 francs


Dans le détail, l'écrasante majorité des demandes acceptées concernaient l'engagement d'une personne souhaitant obtenir un certificat fédéral de capacité (159). Seules dix contrats étaient en lien avec une attestation de formation professionnelle. Dans la première situation, les entreprises reçoivent 3000 francs et dans la seconde 5000 francs.

Doté de 1,5 million par an, le fonds a dépensé 525'250 francs sur ces quatre premiers mois d'existence. A ce stade, il est encore trop tôt pour évaluer dans quelle mesure ce dispositif a permis de favoriser la création de nouvelles places d'apprentissages «mais nous allons continuer à faire connaître ce fonds et voir comment les demandes évoluent», a souligné la magistrate.


Perspectives


S'agissant de l'avenir, l'objectif est de soutenir entre 100 et 200 entreprises en 2017, première année où le fonds fonctionnera sur un cycle complet. Dès 2017 également, les bénéficiaires peuvent avoir recours au «Chèque label entreprise formatrice-Genève» mis en place par le Canton. Il propose aux entreprises de les «coacher» dans leurs démarches liées à un apprenti.

 

(source 20minutes)

partager:
© 2012-2015, apprentis.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com